Vent de Raison

Vote à la Chambre du projet de loi qui permettra de financer les alternatives au nucléaire : un pas vers la fermeture des centrales. Quelles conséquences?

Encore plus de CO2 ... et le tout payé par les citoyens ?

Finalement, les mécanismes de subsides sont la vache à lait des producteurs d'énergie qui mangent à tous les râteliers.

Extrait : "La Chambre, après avoir examiné le texte en commission, vote ce jeudi le projet de loi qui permettra la mise en place du CRM, le mécanisme de rémunération de la capacité mise à disposition par les producteurs. Derrière cette appellation se cache tout un système imaginé, alors que les centrales nucléaires doivent être fermées, pour inciter les investisseurs, notamment les producteurs d’électricité à mettre en place des alternatives, par exemple des centrales au gaz. L’objectif est d’avoir assez de capacité énergétique. Pour y parvenir, l’idée est, en quelque sorte, de rémunérer les producteurs pour qu’ils construisent de nouvelles centrales qui garantiront d’avoir à disposition une certaine capacité énergétique."

Lire l'article sur rtbf.be :

>> Vote à la Chambre du projet de loi qui permettra de financer les alternatives au nucléaire : un pas vers la fermeture des centrales. Quelles conséquences?